Econocom illustre l’économie circulaire et solidaire avec Ateliers Sans Frontières

Tech


Ce mardi 10 septembre 2019, Emmanuel Macron et Muriel Pénicaud ont choisi le cadre d’une visite d’un chantier d’insertion de l’association Ateliers Sans Frontières (ASF) pour présenter le Pacte Ambition IAE (Insertion par l’activité économique) du gouvernement. À cette occasion, le Président de la République et la ministre du Travail ont pu observer le fonctionnement de l’atelier de collecte et de recyclage de matériels informatiques d’ASF, dont Econocom est le principal pourvoyeur.

La relation entre ASF et Econocom remonte à 2011 alors que la notion d’économie circulaire était tout juste émergente. À l’époque, Econocom souhaitait remettre à plat le traitement de ses équipements en retour de location tandis qu’ASF cherchait à se professionnaliser sur cette activité prometteuse. De cette rencontre nouée autour d’une convergence d’intérêts est née une fructueuse collaboration qui n’a depuis cessé de se renforcer.

Un double objectif social et environnemental

Ce partenariat unique contribue à un double objectif : social, en redonnant une chance à des personnes en grande difficulté en leur transmettant un savoir-être et un savoir-faire qui facilitera leur retour à l’emploi ; environnemental, en initiant un nouveau cycle d’utilisation pour le plus grand nombre de produits possibles via leur reconditionnement.

Chaque année, en effet, le groupe Econocom récupère 500 000 produits, dont la moitié en France. Pour traiter ces volumes, essentiellement constitués de matériels en retour de location (ordinateurs, écrans, serveurs, tablettes, smartphones…), Econocom s’appuie sur ASF ainsi que sur deux entreprises adaptées, ATF Gaia et Recyclea, qui concilient elles aussi économies circulaire et solidaire.

Une seconde vie pour 95 % des matériels

Ces partenaires spécialisés réalisent l’audit des matériels, leur test, l’effacement certifié des données qu’ils contiennent (conformément au RGPD) et leur reconditionnement, ou bien, en dernier recours, leur démantèlement pour en valoriser les matières premières. Conformément à la philosophie de l’économie circulaire, ce recyclage ultime ne concerne qu’une infime minorité des matériels d’Econocom dont 95 % bénéficient aujourd’hui d’une seconde vie.

Depuis le début de la relation entre ASF et Econocom, leur activité a connu une croissance continue en volume et une montée en compétence régulière dans un climat de coopération bienveillante et d’enrichissement humain mutuel. Dans le cadre de sa politique RSE, Econocom a d’ailleurs élargi sa collaboration avec l’association puisqu’il lui confie désormais la préparation de ses dons d’ordinateurs. Aujourd’hui, Econocom et ASF, ce sont 60 000 appareils traités par an par une équipe de 15 personnes. Depuis l’origine, une centaine d’entre elles a pu rejoindre la vie professionnelle grâce à cette activité.

Econocom, un acteur de premier plan du marché du reconditionné

Cette collaboration efficace avec ASF, mais aussi avec ATF Gaia et Recyclea, permet à Econocom de jouer un rôle de premier plan sur le marché du numérique reconditionné. Au cours des dernières années, celui-ci s’est considérablement structuré et professionnalisé grâce à l’instauration d’une réglementation plus rigoureuse, à la traction de grandes plateformes d’e-commerce (FNAC, Cdiscount, Veepee…) et d’acteurs spécialisés (Backmarket, Recommerce…), et surtout à l’engouement des consommateurs. Opportunité d’accéder à des technologies ou des marques qui, neuves, seraient trop onéreuses, nouvelles possibilités d’usage ou d’équipement, ou démarche résolument écologique : pour toutes ces raisons, les Français sont en effet de plus en plus nombreux à être séduits par la possibilité d’acquérir des produits de générations antérieures, souvent d’origine professionnelle et en parfait état de fonctionnement, pour une fraction du prix d’origine. C’est pourquoi la demande est extrêmement forte et le marché de la seconde main aujourd’hui en pénurie.

Ce savoir-faire, Econocom et ses partenaires le proposent aussi aux entreprises, qui sont elles aussi tenues de gérer la post-vie des parcs dont elles sont propriétaires. Grâce aux processus mis en place, et à l’engagement social de ses partenaires, Econocom contribue ainsi aux objectifs RSE de ses clients en leur garantissant notamment le respect des normes environnementales et de sécurité, ainsi que la traçabilité complète du traitement et de la destination finale des matériels.

O post Econocom illustre l’économie circulaire et solidaire avec Ateliers Sans Frontières apareceu primeiro em E-media, the Econocom blog.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *