[Covid-19] la solidarité en marche pour connecter en urgence les exclus du numérique

Tech


A cause de la crise du coronavirus, les établissements scolaires sont fermés depuis le 16 mars . Si, grâce au numérique, la bascule vers l’enseignement à distance a pu se faire rapidement et efficacement pour de nombreuses familles, l’absence d’équipements informatiques ou de connexion dans certains foyers ont freiné cette mise en place. Une situation propice au décrochage chez les élèves les plus fragiles et redoutée par 70% des enseignants. Contre cette exclusion numérique silencieuse, de nombreuses initiatives ont vu le jour. Collectifs, associations ont lancé des appels aux dons de matériels pour permettre à ces jeunes de poursuivre leurs études.

Etudiant avec son ordinateur

Econocom croit à l’impact positif du numérique en matière de formation et d’éducation tout au long de la vie. Le groupe est ainsi engagé de longue date en faveur du numérique à l’école afin de lutter contre la fracture numérique et promouvoir l’accessibilité. Fort de ces convictions, le groupe a fait de l’éducation l’un des axes clés de sa stratégie RSE, tant au travers de ses partenariats, de ses actions de mécénat que des soutiens apportés aux startups les plus innovantes des edtechs.

C’est dans ce contexte qu’Econocom a pu aider le collectif #ConnexiondUrgence[1], mobilisé pour équiper et accompagner au moins 10 000 jeunes défavorisés qui ont perdu tout lien avec l’école depuis le début du confinement. Le groupe a contribué à hauteur de 500 ordinateurs portables reconditionnés et en parfait état qui ont été préparés très rapidement par l’association Ateliers Sans Frontières (ASF) avec un pack de logiciels bureautiques afin d’être ensuite donnés dans le cadre de l’initiative #Connexion d’Urgence. Concrètement, ce sont donc 500 familles qui disposent désormais d’un ordinateur à la maison de façon à ce que ces jeunes étudiants puissent continuer leur scolarité. Et c’est d’autant plus important que le confinement n’est pas terminé et que l’on ne sait pas encore dans quelles conditions les écoles vont rouvrir.

« L’organisation de toute la fin de cycle d’usage des matériels Econocom est basée sur l’économie sociale et solidaire avec nos partenaires historiques, ce qui nous permet d’être très réactifs sur les demandes de dons d’urgence que nous recevons » commente Laurent Lamoureux, Directeur Brokerage chez Econocom.

 

Et dans ce contexte de crise inédit que nous traversons, Econocom travaille main dans la main avec l’ensemble de ses partenaires historiques Espérances Banlieues ou encore 100 000 entrepreneurs et des acteurs plus récents ayant également des besoins identifiés comme l’Association Aida, Wizbii, le Samu Social de Paris, la Maison Vincent de Paul du Moulleau, l’Institut Don Bosco, ou encore l’Association Antanak[2] dans un but commun : reconnecter les enfants non équipés de matériels informatiques, que ce soit pour l’école à distance ou pour maintenir le lien avec les jeunes confinés à l’hôpital, Econocom a à cœur de fournir les matériels nécessaires. A ce jour ce sont près de 600 ordinateurs et tablettes qui ont été distribués par Econocom depuis le début du confinement.

 

[1] composé d’Emmaüs Connect, le Collectif Mentorat (l’Afev, Article 1, Chemins d’avenirs, ESA, Institut Télémaque, NQT, Proxité et Socrate), Break Poverty Foundation, la fondation SFR et le Groupe ARES

[2] Les dons au Samu Social de Paris, à la Maison Vincent de Paul du Moulleau, à l’institut Don Bosco et à l’Association Antanak ont été réalisés conjointement avec notre partenaire ATF Gaia entreprise adaptée spécialisée dans le reconditionnement de matériel IT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *